Eh oui, c’est parfois inévitable… une petite carie à réparer et l’obturation devient nécessaire.

La carie se forme lorsque des bactéries présentes sur la surface des dents (la «plaque») s’associent au sucre que nous consommons pour rendre notre salive plus acide. L’acidification de la salive contribue à l’érosion de l’émail, ce bouclier qui protège nos dents. Lorsque l’érosion de l’émail est prononcée, un trou se forme dans lequel les bactéries peuvent pénétrer pour endommager la dent en profondeur. C’est une «carie».

L’obturation, communément appelée «plombage», est le processus par lequel votre dentiste enlève la partie cariée d’une dent, nettoie la cavité (ou le «trou») formée par ce retrait, puis la remplit avec un matériau que l’on appelle «matériau d’obturation».

Ce remplissage empêche de nouvelles bactéries de pénétrer dans la dent et donc de causer davantage de dommages. C’est une façon de stopper la progression ou l’aggravation de la carie.

Pour rire un peu, saviez-vous que le terme plombage vient des premiers essais pour remplir une cavité dans une dent? Il y a plusieurs siècles, on versait du plomb liquide dans les dents… Chose certaine, à la température à laquelle le plomb devient liquide (327,5°C), le nerf n’appréciait pas beaucoup la manœuvre!

Quelques choix s’offrent aujourd’hui à vous lorsque vient le temps d’une obturation et bien sûr, les prix diffèrent selon votre choix. Mais afin de prendre une décision éclairée, voici les caractéristiques de chacun.

1. L’obturation grise en amalgame

L’obturation grise que l’on connaît bien, est une obturation qui résiste bien à l’usure et qui coûte relativement moins cher que les autres options. Sa couleur plus foncée la rend cependant beaucoup plus visible lors d’un sourire et on a tendance à la déconseiller pour les dents du bas.

Ce type d’obturation ne contient cependant aucun plomb, un métal toxique pour l’être humain, et se compose plutôt d’autres métaux selon la sorte : zinc, étain, mercure, etc. Malheureusement, le mercure aussi est toxique pour l’être humain et tous les plombages en amalgame en contiennent…

Historiquement, c’est le premier type d’obturation à avoir été utilisé à grande échelle, parce qu’il s’agissait de matériaux économiques et faciles à trouver dans les années 1800. On note cependant l’apparition de plombages avant cette époque, notamment l’utilisation de l’or afin de boucher les cavités des dents cariées.

À noter que l’or constitue encore de nos jours un des meilleurs matériaux pour remplir la cavité d’une dent, mais il demeure très dispendieux. Dans certaines régions cependant (au Mexique et au Texas notamment), on l’utilise encore fréquemment.

2. L’obturation en résine composite

L’obturation en résine composite a l’avantage d’avoir la même couleur que le reste de vos dents, donc d’être beaucoup plus discrète. Ce type d’obturation convient surtout aux réparations mineures, c’est-à-dire aux caries qui ne sont pas à un stade trop avancé (la cavité n’est pas trop profonde et étendue).

Ce type d’obturation coûte un peu plus cher étant donné la nature des matériaux utilisés pour le fabriquer ainsi que le nombre d’étapes avant d’arriver au produit final. À lui seul, l’adhésif utilisé coûte environ 20,000$ le litre! À ne pas renverser sur le comptoir, vous en conviendrez!

3. L’obturation en céramique

Ce type d’obturation demeure le matériau de choix pour toute restauration en bouche. Sa dureté, sa capacité d’expansion et sa flexibilité ressemblent beaucoup au matériau naturel de la dent. Cette obturation se situe donc dans une « classe à part ».

Cependant, son coût est très élevé en raison des matériaux, du temps et des appareils nécessaires pour la fabriquer. Par exemple, si on utilise une machine CEREC pour réaliser l’obturation, le coût à lui seul de l’appareil s’élève à plus de 200,000$! Bien sûr, la machine sera utilisée pendant plusieurs année, mais nous opterons pour cette option surtout lorsque l’obturation est plus grosse, et dans d’autres situations particulières sous la recommandation du dentiste.

La machine CEREC a cependant l’avantage de permettre la réparation en un seul rendez-vous pour le patient : une seule anesthésie, un seul déplacement et nul besoin de passer plusieurs jours avec une dent vulnérable. (Notez que votre Centre dentaire Mont-Saint-Hilaire dispose de cet équipement).

4. Et la durée de vie des différents plombages?

Notez que plus une obturation est volumineuse et moins il reste de structure dentaire, moins longtemps le plombage va durer. En effet, comme la dent sera désormais composée de deux matériaux différents, une flexion se produira lors de la mastication et des joints entre les deux matériaux pourraient apparaître. Pour vous donner un exemple, un plombage dure habituellement environ 10 ans. Cependant, quand l’obturation représente plus de 50% du volume de la dent, il dure rarement plus de 5 ans.

Et comme l’obturation en céramique est dans une classe à part, sa durée de vie sera par le fait même beaucoup plus longue, soit au moins 20 ans!

Bref, les 3 types d’obturation présentent leurs caractéristiques propres. Le meilleur choix se fera sous les conseils de votre dentiste et selon votre budget et le type d’assurances que vous possédez. N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre dentiste pour votre situation particulière, notre équipe saura vous donner toutes les informations nécessaires à prendre la bonne décision pour VOUS.

Mais pour éviter tout cela… allez! Au brossage, à la soie et au rince-bouche!